Vendredi 19 juillet 2019

Nomination déjà controversée du nouveau président de la Biennale de Venise

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 10 octobre 2011 - 338 mots

ROME (ITALIE) [10.10.11] – Le ministre italien de la Culture vient d’annoncer la nomination d’un nouveau président à la tête de la Biennale de Venise. Une désignation qui suscite la polémique, puisqu’il s’agit de Giulio Malgara, magnat de la publicité et proche de Silvio Berlusconi.

Le 6 octobre 2011, en Italie, le ministre de la Culture Giancarlo Galan a annoncé la désignation du publicitaire Giulio Malgara à la tête de la Biennale de Venise. Ce dernier devrait remplacer Paolo Baratta, dont le mandat expirera en décembre. Son inexpérience dans la Culture et ses rapports avec la Présidence italienne lui valent déjà des inimités. En effet, sa nomination fait polémique tant au sein de l’institution culturelle qu’au sein de l’opposition politique.

Le maire de Venise, Giorgio Orsoni, déplore le choix du ministre de la Culture. « Dicté par des motifs personnels », ce choix constitue selon lui « une erreur ». « Giulio Malgara n’a jamais eu d’intérêts dans le domaine de la Culture. Il n’a pas le profil », a-t-il précisé. Giulio Malgara est censé présider l’Exposition internationale d’art contemporain, mais aussi la Biennale d’architecture et la Mostra du cinéma, et représenter la danse, la musique, le théâtre et les archives, qui entrent également dans les attributs de la fondation italienne. Or, Giulio Malgara a fait toute sa carrière dans la publicité. Il dirigea pendant plus de vingt ans l’UPA, l’association des usagers de la publicité, et fonda Auditel, une société chargée de relever l’audimat des programmes audiovisuels.

Le ministre de la Culture a souhaité à Giulio Malgara « le succès dans la délicate mission qui lui a été confiée » et ce « dans la continuité de l’action de son prédécesseur ». Paolo Baratta avait été nommé président de la Biennale en 2008, en remplacement de David Croffe, mais avait déjà occupé ce poste de 1998 à 2002, avant de céder sa place à Franco Bernabè.

La Biennale d’Art a enregistré en 2011 une hausse de fréquentation de 13% par rapport à sa dernière édition en 2009.

Légende photo

Pavillon de Venise (53e Biennale de Venise), oeuvres en verre de Dale Chihuly, Mille Fiori Venezia, 2008 (courtesy Galleria Marina Barovier) - © photo Dalbera - 2009 - Licence CC BY 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque