Lundi 16 décembre 2019

Giulio Malgara ne présidera pas la Biennale de Venise

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 14 novembre 2011 - 338 mots

ROME (ITALIE) [14.11.11] - Le ministre italien de la Culture Giancarlo Galan a annoncé que Giulio Malgara ne serait finalement pas nommé à la tête de la Biennale de Venise. Ce dernier lui aurait demandé de ne pas ratifier sa désignation, laquelle faisait polémique depuis sa divulgation.

Jeudi 10 novembre 2011, Giancarlo Galan, le ministre italien de la Culture, a annoncé qu’il renonçait à nommer à la tête de la Biennale de Venise une personnalité contestée proche de Silvio Berlusconi. Le publicitaire Giulio Malgara devait remplacer Paolo Baratta à compter du 1er janvier 2012. Finalement, il ne présidera pas cette institution prestigieuse, regroupant entre autres la Mostra du cinéma ainsi que les biennales d’art et d’architecture.

« Je remercie Giulio Malgara de m’avoir demandé de ne pas ratifier sa nomination, bien que les conditions soient déjà remplies pour que je puisse le faire. Je considère cela comme un geste distingué de pacification et de détente dans un moment délicat de la vie politique du pays », a déclaré Giancarlo Galan. Début octobre, l’annonce de la nomination de ce publicitaire avait provoqué une polémique, tant au sein de l’institution culturelle qu’au sein de l’opposition politique. Outre ses accointances avec Berlusconi, il était reproché à Giulio Malgara de ne disposer d’aucune expérience dans le domaine de la culture. Quinze jours après cette nomination, une pétition demandant le maintien à son poste de Paolo Baratta, actuel président de la Biennale de Venise, avait été lancée. Celle-ci avait rassemblé près de trois mille huit cents signatures.

Giancarlo Galan n’a pas précisé si Paolo Baratta serait reconduit dans ses fonctions. Mais, à l’occasion de la pétition, il avait indiqué « qu’il était utile de changer ». « D’autres ont des compétences différentes et appropriées », avait-il ajouté, après avoir rappelé que le mandat de Paolo Baratta avait duré huit ans.

Mardi 8 novembre, deux jours avant que Giancarlo Galan annonce avoir renoncé à la nomination de Giulio Malgara, le président de la République italienne Giorgio Napolitano informait de la prochaine démission de Silvio Berlusconi, président du conseil des ministres italiens.

Légende photo

Le palais du Collège romain, à Rome, siège du ministère pour les Biens et les Activités culturels - © photo Lalupa - 2008 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque