... you are here... The London Sixties

L'ŒIL

Le 1 mars 2000

Un album souvenir des Sixties, une plongée dans le Swinging London avec Michael Cooper.

Les fans des Rolling Stones apprécieront ce recueil de souvenirs en grande partie voué aux frasques de Mick Jagger et Keith Richards, saisis en jeunes dandys des années 60. Parfois passe l’ombre du grand Cecil Beaton, auteur pour sa part de quelques magnifiques portraits du duo infernal de rockers. Michael Cooper a suivi leur trajectoire, jusqu’au bout, jusqu’à y laisser la vie, brûlé par trop de fêtes. Graphiste de talent, il a aussi été l’auteur de pochettes de disques mémorables dans l’histoire du rock, comme celle du Sgt Pepper des Beatles ou celle, en trois dimensions, du Satanic Majesties des Rolling Stones. Mais avant de s’engloutir dans ce Swinging London qui établit sa réputation en rival de David Bailey, il avait eu le temps de réaliser de nombreuses prises de vues en compagnie de peintres aussi divers que Marcel Duchamp, Larry Rivers, Jean Dubuffet, René Magritte et Andy Warhol.

Michael Cooper, ... you are here... The London Sixties, éd. Schirmer/Mosel (dist. Interart), 144 p., 298 F, ISBN 3-88814-958-4.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°514 du 1 mars 2000, avec le titre suivant : ... you are here... The London Sixties

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque