Willy Ronis

L'ŒIL

Le 1 novembre 2005

Tandis que s’ouvre à l’Hôtel de Ville de Paris une importante exposition Willy Ronis – nous y reviendrons dans notre prochain numéro –, deux ouvrages rendent hommage à l’un des plus célèbres photographes français, qui fête cette année son quatre-vingt-quinzième anniversaire. Ces monographies font la part belle à l’image (une simple préface chez Hoëbeke, un texte court et des légendes commentées chez Taschen). La première est proche de l’exposition en se consacrant aux photographies de Paris, de 1930 à aujourd’hui, offrant un magnifique témoignage qui mêle la grande histoire de la ville à toutes les petites, celles qui s’écrivent dans les rues, les bistrots, les jardins… Le second livre donne une vision plus complète de l’œuvre du photographe, à travers ses thèmes de prédilection, Paris et la banlieue bien entendu, mais aussi les scènes de vie en province, le nu et le portrait.

Willy Ronis, Paris éternellement, Hoëbeke, 160 p., 34 euros et Willy Ronis, Taschen, 192 p., 19,90 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°574 du 1 novembre 2005, avec le titre suivant : Willy Ronis

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque