Mercredi 25 novembre 2020

Werner Hofmann, L’Art fantastique»

Fantastique « art fantastique \"

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 14 mars 2011 - 129 mots

BEAU LIVRE. Werner Hofmann, ancien directeur de la Kunsthalle de Hambourg, spécialiste de Friedrich, Goya et Degas, dresse dans cet ouvrage original une généalogie de l’art fantastique.

À travers une succession de petites monographies qui conduisent le lecteur de Jérôme Bosch à Paul Klee, et même à Sigmar Polke, l’auteur tente de dégager les règles qui régissent tout art fantastique peint, dessiné ou gravé, et dont il trouve l’une des premières expressions dans deux lettrines enluminées des Moralia in Job de Dijon du xiie siècle : le « Q », art d’imagination, opposé au « I », art d’imitation. Magnifiquement illustré, le texte est savant, quelquefois difficile, mais jamais ennuyeux. À lire, pourquoi pas, avant de visiter l’exposition Redon.

Werner Hofmann, L’Art fantastique, Imprimerie nationale, 320 p., 98 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°634 du 1 avril 2011, avec le titre suivant : Werner Hofmann, <em>L’Art fantastique</em>»

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque