Samedi 14 décembre 2019

Vues de Berlin

Le Journal des Arts

Le 10 juin 2009 - 389 mots

Gerrit Engel offre un parcours en images de l’histoire de Berlin à travers son architecture.

Les grandes villes bien souvent fascinent. à la brillante exégèse que livrait la littérature du XIXe siècle se substitue aujourd’hui l’acuité de l’objectif photographique. Après avoir livré, il y a quelques années, un ouvrage sur le quartier de Manhattan à New York, le spécialiste de l’architecture et photographe Gerrit Engel s’attaque désormais à la capitale allemande. Retraçant chronologiquement l’histoire de Berlin à travers ses bâtiments les plus variés, il dresse un portrait de la ville sans fard ni jugement. L’ensemble de ses vues frontales sur des façades inanimées s’apparente à un sobre inventaire. Pourtant, le silence du photographe derrière l’objectif ne tait pas les excès de certaines des images qu’il délivre.
« Froides, directes, presque scientifiques », c’est ainsi que les décrit Matthias Sauerbuch, auteur de l’ouvrage. Ces photographies rendent compte de l’évolution de la cité dans ses moindres détails. Si l’histoire de l’Allemagne est riche en troubles et en ruptures, Berlin en concentre les effets. Des premières églises du Moyen âge aux constructions baroques, telles que le château de Charlottenburg ; du Reichstag de Norman Foster au formalisme du Bauhaus des années 1930, représenté par l’architecte Erich Mendelsohn, la diversité des couleurs, des matériaux et des styles exprime les multiples facettes de la capitale. Les châteaux témoignent de l’histoire de l’Empire ; les résidences, de la montée de la bourgeoisie ; les usines, du développement industriel. Les bombes de la guerre résonnent encore derrière la Anhalter Bahnof ou le Tascheles.

Détruire puis reconstruire
Comme l’ouvrage se plaît à l’illustrer, sur le plan architectural, la guerre est le moment de faire table rase du passé. Mais si ces traces d’une autre époque sont encore présentes dans la ville et participent à son identité, Berlin est surtout, dans les consciences, un modèle d’urbanisme, le lieu des expérimentations architecturales les plus modernes. En témoigne le vélodrome, le Jüdische Museum ou encore le Deutsches Historisches Museum d’I. M. Pei… Ainsi rassemblées, ces photographies de monuments officiels, d’églises, de cinémas ou de logements sociaux rendent compte de la construction identitaire de la capitale allemande, de la résurrection de son mythe après la guerre et servent de prologue à une exploration toute subjective de la ville.

GERRIT ENGEL, BERLIN, ARCHITECTURES, 1230-2008, Imprimerie nationale éd., 2009, 78 euros, ISBN 978-2-7427-8306-9

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°305 du 12 juin 2009, avec le titre suivant : Vues de Berlin

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque