Voir Bosch de très près

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 23 mars 2016

Collection - Après Van Eyck en 2013 et Bruegel en 2014, les éditions Hazan inscrivent à leur catalogue Bosch par le détail.

Ce livre s’inscrit dans le cadre des commémorations des cinq cents ans de la disparition du peintre, que l’on redécouvre désormais à la lumière des dernières découvertes faites sur l’artiste et de la rétrospective que lui consacre le Musée Noordbrabants. La formule est éprouvée, mais diablement efficace quand elle est appliquée à Jérôme Bosch : des détails des tableaux reproduits en pleines pages face aux commentaires d’œuvres réunis dans des chapitres thématiques : « Les paysages », « Les visages  », « Visions du paradis et de l’enfer », « Chimères & grotesques », etc. Confié à une spécialiste de l’art des Pays-Bas et de Van Eyck, ce livre n’est pas l’ouvrage définitif sur le peintre, on lui préférera pour cela le catalogue raisonné qui paraît chez Actes Sud, ou l’étude – brillante – consacrée au seul Jardin des délices par Reindert L. Falkenburg chez Hazan (dont L’Œil s’est fait l’écho en janvier). Mais sa consultation se révèle amusante lorsqu’il s’agit d’interpréter les saynètes peintes par Bosch : comme l’extraction par un charlatan de la pierre de folie du crâne d’un mari cocufié par le prêtre qui le saoule de vin afin de l’insensibiliser.

Till-Holger Borchert, Bosch par le détail, Hazan, 320 p., 39,95 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°689 du 1 avril 2016, avec le titre suivant : Voir Bosch de très près

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque