Vendredi 23 février 2018

Vivian Endicott-Barnett, Das bunte Leben. Wassily Kandinsky im Lenbachhaus

Les Kandinsky de la Lenbachhaus

Le Journal des Arts

Le 2 décembre 2009

Vivian Endicott-Barnett, spécialiste incontestée de l’œuvre de Kandinsky, a relevé le défi d’étudier œuvre par œuvre la collection de la Lenbachhaus de Munich, qui possède avec le Solomon R. Guggenheim de New York et le Musée national d’art moderne de Paris un des trois principaux ensembles d’œuvres de cet artiste.

Son analyse est une promenade serrée dans le labyrinthe des œuvres. Le lecteur pénètre chaque dessin, va au fond de chaque toile grâce à une suite de lectures parfaitement maîtrisées. L’essentiel de ce qui se trouve à la Lenbachhaus a été légué par Gabriele Münter, la compagne de Kandinsky, et concerne les années d’avant 1914, c’est-à-dire la période de formation du peintre dans le contexte sécessionniste de la fin de siècle et les années de marche à tâtons vers l’Abstraction. L’iconographie très soignée permet de suivre pas à pas et en couleur les analyses de Vivian Barnett.

La contribution de Rudolf Wackernagel, restaurateur à la Lenbachhaus, dévoile nombre d’aspects de la recherche technique de Kandinsky. Ce travail, d’une précision scientifique exemplaire, s’impose comme un ouvrage fondamental : loin des interprétations hasardeuses, il offre sans doute au lecteur l’image la plus fidèle de Kandinsky. Passionnant.

Vivian Endicott-Barnett, Das bunte Leben. Wassily Kandinsky im Lenbachhaus, Cologne, Dumont, 664 pages, 495 F.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°27 du 1 juillet 1996, avec le titre suivant : Vivian Endicott-Barnett, <em>Das bunte Leben. Wassily Kandinsky im Lenbachhaus</em>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque