Mercredi 24 février 2021

Guide pratique

« Un instant de raison »

Par Jean-Marie Schmitt · Le Journal des Arts

Le 17 septembre 2008 - 397 mots

Marie-Claire Marsan signe un ouvrage de référence pour qui veut devenir galeriste.

En guise de sous-titre à l’ouvrage de Marie-Claire Marsan La Galerie d’art, on peut lui emprunter la jolie formule de « l’instant de raison », lorsque l’œuvre en dépôt quitte la propriété de l’artiste pour devenir celle de l’amateur par l’entreprise de la galerie. On pourrait compléter la définition par celle du « livre de raison », chronique privée autrefois assumée par le chef de famille et qui tenait aussi bien du livre d’heures que de comptes. Furetière le définissait dans son Dictionnaire universel de 1690 comme « un livre dans lequel un bon mesnager ou un Marchand escrit tout ce qu’il reçoit et despense pour se rendre compte et raison à luy-même de toutes ses affaires. Les Marchands tiennent aussi en débit et crédit qui n’est en effet qu’un extrait de leurs autres livres ».

Témoin privilégié
C’est en effet l’exercice auquel se livre l’auteure. Dans un domaine d’activité marqué par l’irrationnel, l’intuition et la sensibilité, elle cherche, sans renier ces dimensions, à récapituler ce qu’un bon marchand d’art doit pratiquement, commercialement, financièrement, réglementairement et fiscalement, savoir et mettre en œuvre dans ses activités. La démarche aboutit, plus prosaïquement, à un vade-mecum presque exhaustif et très documenté, qui tire parti de la longue expérience de Marie-Claire Marsan en tant que déléguée générale du Comité professionnel des galeries d’art. Cette fonction en a fait le témoin privilégié des problèmes des galeries comme des positions des administrations, notamment fiscales et douanières, par rapport à ce commerce singulier.
Pour prendre un seul exemple de la complexité dont l’auteure rend compte, ce ne sont pas moins de douze situations ou modes de traitement de la TVA dans les achats et ventes des galeries qui sont répertoriés et détaillés dans l’ouvrage. Mais elle examine aussi les options « stratégiques » qu’un jeune ou moins jeune professionnel doit envisager lors de la création ou dans le pilotage de sa galerie, de l’implantation de l’enseigne aux relations avec les artistes, des modes de promotion aux relations avec les collectionneurs ou institutions…
Bref, à peu près tout ce qu’il faut savoir figure dans cet ouvrage de lecture commode. Un seul grief : un lettrage doré parfois fatigant pour les yeux. Après, si on passe à l’acte, on est averti(e).

Marie-Claire Marsan, La Galerie d’Art, Filigranes Éditions, 2008, 157 p., 20 euros, ISBN 978-2-35048-136-6.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°287 du 19 septembre 2008, avec le titre suivant : « Un instant de raison »

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque