Vendredi 30 octobre 2020

Un Caron au ton juste

Par Florence Dauly · L'ŒIL

Le 15 avril 2015 - 103 mots

DOCUMENTAIRE Une voix off sobre, une bande-son inquiétante, Gilles Caron, le conflit intérieur, le documentaire de Séverine Lathuillière qui fait suite à l’exposition du même titre est une belle manière de redécouvrir ce reporter de guerre, portraitiste exceptionnel, attentif aux moindres détails. Illustré par les images du photographe, le ton est juste. À travers ses reportages pendant la guerre des Six-Jours, au Biafra et au Viêtnam, on découvre un homme qui n’a jamais cédé à l’image choc : « Si tu ramènes du Biafra un reportage montrant le vague à l’âme d’un soldat africain, vraiment tout le monde s’en fout. » Plus maintenant.

Séverine Lathuillière, Gilles Caron, le conflit intérieur, Éditions Montparnasse, 41 min, 2015, 15 €

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°679 du 1 mai 2015, avec le titre suivant : Un Caron au ton juste

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque