Vendredi 16 novembre 2018

Un baroque rayonnant

Le Journal des Arts

Le 24 janvier 2003 - 179 mots

Comme l’écrit Bernardino Osio, secrétaire général de l’Union latine, dans l’avant-propos, “c’est à un authentique tour du monde de la latinité que nous convie, dans ce livre, le baroque expliqué par ses meilleurs spécialistes [Marcello Fagiolo, Pierre Lemoine, Alfonso E. Perez Sanchez...]. Les fastes de Versailles, les reflets italiens dans les églises madrilènes, les décorations triomphales des bibliothèques de Prague, l’explosion lyrique de l’Amérique espagnole et portugaise sont autant de déclinaisons d’un même souffle qui s’incarne dans des identités et des inspirations différentes”. Ouvrage collectif réalisé sous la direction d’Édouard Pommier, Les Soleils du baroque est le fruit de la “rencontre de Porto” qui avait réuni, en 1993, les plus grands spécialistes du baroque latin dans la ville portugaise. Ses textes devraient faire date dans l’étude du baroque italien et de son rayonnement en France, en Europe centrale, ainsi que dans le monde hispanique et lusophone. On regrette seulement qu’une place plus importante n’ait pas été laissée à l’iconographie.

Les Soleils du baroque, Édouard Pommier (sous la dir.), Les éditions de Paris/L’Union Latine, 342 p., 23 euros. ISBN 2-84621-028-7

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°163 du 24 janvier 2003, avec le titre suivant : Un baroque rayonnant

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque