Mardi 11 décembre 2018

Sylvie Aubenas et Quentin Bajac, « Brassaï. Le flâneur nocturne »

Les nuits de Brassaï

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 21 février 2013 - 150 mots

PHOTOGRAPHIES. C’est à ses photographies de Paris la nuit que Brassaï (1899-1984) doit sa grande notoriété.

« L’œil de Paris », comme l’avait surnommé l’ami Miller (Henry), a voué à la ville, à ses rues pavées et à ses bordels, une grande partie de sa carrière, entamée avec la parution de Paris de nuit (1932) et refermée par Le Paris secret des années 1930 (1976). À cette production et à ces deux chefs-d’œuvre de l’histoire du livre, Sylvie Aubenas et Quentin Bajac, deux spécialistes français de la photographie, consacrent un superbe livre. Publié chez Gallimard, éditeur historique de Brassaï, cet ouvrage rassemble pour la première fois la grande majorité de ces images que l’on prend plaisir à revoir, et quelques inédits. Les essais sont précis, les reproductions impeccables. Brassaï. Le flâneur nocturne encore une fois s’impose.

S. Aubenas et Q. Bajac, Brassaï. Le flâneur nocturne, Gallimard, 300 p., 65 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°655 du 1 mars 2013, avec le titre suivant : Sylvie Aubenas et Quentin Bajac, « Brassaï. Le flâneur nocturne »

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque