Vendredi 19 octobre 2018

Soixante-six métallurgistes en « or »

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 1 octobre 2006 - 203 mots

Ancien ingénieur reconverti journaliste, Dominique Dalemont n’aime pas les sculpteurs. Il les vénère ! Sans distinction de style ou de notoriété. Sa passion est telle qu’après 50 sculpteurs choisissent le bois paru en 1998, il récidive en 2006 et publie Les Sculpteurs du métal, 66 portraits d’artistes.
L’emploi d’un matériau de construction en sculpture revient aux modernes. C’est Picasso qui, le premier, détourne du zinc en 1912. Exceptées quelques utilisations dans les années 1910 – dont le Porte-bouteilles en fer galvanisé de Duchamp (1914) –, le métal séduit définitivement les sculpteurs à la fin des années 1920. À l’époque où Julio Gonzalez et Pablo Gargallo adoptent l’acier, le laiton, le cuivre… ouvrant la voie à une génération de « métallos » : Calder et David Smith en tête.
Les 66 portraits choisis par Dalemont, couvrant la période 1954-2005, suffisent à convaincre de l’engouement qui a suivi. Bury, César, Gosti, Hadju, Marta Pan, Tinguely… Tous ou presque sont réunis. Certes, leur proximité peut surprendre. Mais au final, cet album permet d’apprécier chaque artiste et, peut-être, de regarder autrement une production qui, souvent, embellit les places de nos agglomérations.

Dominique Dalemont, Les Sculpteurs du métal, 66 portraits d’artistes, éditions Somogy, 368 p., 439 illustrations, 69 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°584 du 1 octobre 2006, avec le titre suivant : Soixante-six métallurgistes en « or »

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque