Lundi 10 décembre 2018

San. Art rupestre d’Afrique australe

Par Laure Meyer · L'ŒIL

Le 1 décembre 2000 - 202 mots

Rares sont les amateurs d’art qui connaissent les San, les Bushmen, chasseurs-cueilleurs nomades qui, à l’origine, ont occupé l’Afrique australe il y a des milliers d’années. Leurs innombrables peintures et gravures rupestres plus fascinantes les unes que les autres conservent leur mystère malgré les études érudites qui leur ont déjà été consacrées. Elles ont séduit un jeune auteur, Renaud Ego, journaliste et poète, mais ethnologue néophyte. Il a parcouru à leur recherche les immensités rocheuses de la Namibie et nous livre ici les résultats de cette quête. C’est d’abord un ensemble de quelque 130 photos, gros plans sur des peintures ou vues des parois rocheuses qui leur servent de support. Pour le texte, l’auteur affirme sa volonté de regarder « d’un œil nu », sans s’occuper des études antérieures car « c’est en débutant qu’il convient d’aller au-devant d’œuvres qui sont elles aussi une histoire des commencements et un commencement d’histoire ». On peut en fait se demander si le vrai sujet de l’ouvrage n’est pas dicté par la volonté de garder en mémoire le plaisir et l’émerveillement ressentis par l’auteur durant ce long périple.

Renaud Ego, San, Art rupestre d’Afrique australe, éd. Adam Biro, 204 p., 350 F, ISBN 2- 87660-294-6.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°522 du 1 décembre 2000, avec le titre suivant : San. Art rupestre d’Afrique australe

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque