Mardi 11 décembre 2018

Rosier, féminin & fonctionnel

Par Olivier Partos · L'ŒIL

Le 17 janvier 2017 - 163 mots

MODE - « Si ça va aux pilotes d’avions et aux bébés de six mois, pourquoi les femmes s’en priveraient-elles ? »

Ainsi naît la combinaison fonctionnelle féminisée. Pour cela, Michèle Rosier n’a pas peur d’unifier progrès et coquetterie. Ce livre, écrit par l’historienne de la mode Lydia Kamitsis, retrace l’itinéraire de la styliste française, connue pour avoir fondée avec Jean-Pierre Bamberger la marque de vêtements V de V. C’est notamment le regard singulier que Michèle Rosier porte sur la fonction d’habits, portés dans divers contextes, qui lui a valu sa réputation de pionnière et d’innovatrice. Elle introduit le vinyle ou le nylon-plume dans l’univers de la mode et ose même attribuer un style luminescent aux tenues sportives, qui, jusque-là, imposaient leur sobriété. Une recherche qui vise l’adéquation entre le beau et l’utile. Elle-même skieuse de bon niveau, Michèle Rosier transforme la combinaison des sports d’hiver en « un vêtement total » et devient une styliste incontournable dans la mode du XXe siècle.

Lydia Kamitsis, Michèle Rosier

Éditions du regard, 136 p., 35 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°698 du 1 février 2017, avec le titre suivant : Rosier, féminin & fonctionnel

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque