Vendredi 18 septembre 2020

Roland Recht, le penseur

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 19 août 2016 - 188 mots

PATRIMOINE - Au premier abord, la construction de l’ouvrage de Roland Recht déroute un peu. Le livre se présente en effet comme un pêle-mêle de textes abordant des problématiques variées.

Certains essais traitent ainsi des théories et de l’histoire des musées alors que d’autres sont des plaidoyers pour l’art du Moyen Âge, la période de prédilection de l’auteur. Cependant, il ne faut pas s’arrêter à cette composition guère orthodoxe. Car, si certaines études sur l’art médiéval sont un brin arides pour le néophyte, ses textes sur l’accession au statut patrimonial des monuments et des objets de musée sont d’une rare acuité. Roland Recht compulse ici un nombre considérable d’ouvrages de référence sur la muséologie, de sa préhistoire à ses enjeux actuels. Cette nouvelle édition se voit enrichie de trois textes sur deux grandes figures du patrimoine du XIX  siècle : Prosper Mérimée et Eugène Viollet-le-Duc. D’une colorature différente, ils constituent un hommage à l’action fondamentale de ces pionniers du sauvetage monumental. Très documentées, ces études sont aussi une nécessaire piqûre de rappel quant à l’incroyable chemin parcouru en moins de deux siècles en faveur de la protection du patrimoine.

Penser le patrimoine 2

Roland Recht, Hazan, 272 p., 15,30 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°693 du 1 septembre 2016, avec le titre suivant : Roland Recht, le penseur

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque