Restauration contemporaine

Par Pierre Morio · L'ŒIL

Le 19 août 2016

PATRIMOINE - La philosophie de la restauration et de la conservation d’une œuvre d’art sont étroitement liées à l’histoire de l’art et du goût.

Les multiples nouveaux supports, comme les pratiques artistiques actuelles, présentent aux restaurateurs de nouveaux défis. Comment appréhender une œuvre dans toute sa complexité sans la dénaturer aux yeux de l’artiste, de l’institution muséale et du spectateur ? Comment se comporter devant des pratiques artistiques qui se sont éloignées du modèle de l’objet ? Autant de questions que Jean-Pierre Cometti aborde dans cet essai. Car, si le statut d’œuvre d’art semble immuable, c’est notre rapport à l’histoire qui a changé, centré non plus uniquement sur le passé, mais intégrant le présent. Malheureusement, le lecteur se perd parfois dans une lecture absconse, notamment dans la première partie. C’est fort regrettable, d’autant que cette partie pose les bases de ce qu’est une œuvre d’art dans l’acception actuelle et contemporaine du terme.

Conserver/Restaurer, l’œuvre d’art à l’époque de sa préservation technique

Jean-Pierre Cometti, NRF Essais, Gallimard, 320 p., 23 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°693 du 1 septembre 2016, avec le titre suivant : Restauration contemporaine

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque