Samedi 19 septembre 2020

Relire Riegl, un siècle après

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 19 août 2016 - 148 mots

PATRIMOINE - C’est ce que l’on appelle un classique, un livre que tout historien de l’art se doit d’avoir lu.

En 1903, la Commission des monuments d’Autriche publiait ce texte à valeur de manifeste dans lequel Aloïs Riegl examinait les ressorts de la construction patrimoniale, en vue de la réorganisation de la conservation des monuments de son pays. L’expert y analysait les différentes valeurs historiques, philosophiques et artistiques du patrimoine ainsi que leur incidence sur la restauration. L’ouvrage a marqué des générations de théoriciens, pourtant certaines idées de Riegl apparaissent aujourd’hui un peu datées. Il est par exemple difficile de lire sans sourciller ses considérations pleines de dédain sur le public le moins cultivé. En revanche, sa description des divergences sur la conception de la restauration n’a pas pris une ride. Le débat sur l’état à privilégier lors d’une intervention demeure d’une troublante actualité. Une réédition opportune donc.

Le Culte moderne des monuments

Aloïs Riegl, Editions Allia, 112 p., 7,50 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°693 du 1 septembre 2016, avec le titre suivant : Relire Riegl, un siècle après

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque