Dimanche 22 septembre 2019

Regarder l’art d’outre-Rhin

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 15 septembre 2010 - 182 mots

Pourquoi la peinture allemande est-elle si faiblement représentée dans les musées français ?

Dépassant les interprétations traditionnelles liées aux grands conflits franco-allemands, l’historienne Mathilde Arnoux se penche sur ce phénomène en analysant les acquisitions, expositions et différents classements des œuvres picturales germaniques proposées par les musées français entre 1871 et 1981. Entre curiosité intellectuelle, objectifs pédagogiques et ambitions politiques ou diplomatiques se dessinent une histoire des goûts, mais aussi celle de l’image que se fait la nation d’elle-même en matière culturelle. Le livre souligne le rôle essentiel de l’art, mais aussi des historiens d’art et conservateurs, dans la construction et la compréhension des identités culturelles. L’auteur a conçu cet ouvrage comme « une exhortation à rester critique et à distinguer les œuvres des discours qui leur sont appliqués de manière parfois trop évidente, sans que l’on s’intéresse au contexte intellectuel dans lequel ils ont été formulés ».

Mathilde Arnoux, Les Musées français et la peinture allemande 1871-1981, éditions de la Maison des sciences de l’homme (coll. Passages/Passagen avec le Centre allemand d’histoire de l’art), Paris, 2007, 436 p., 48 euros, ISBN 978-2-7351-1161-9.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°280 du 25 avril 2008, avec le titre suivant : Regarder l’art d’outre-Rhin

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque