Dimanche 17 février 2019

Pierre Schneider, Un désaccord parfait. Hardouin-Mansart aux Invalides

Deux pour le prix d'un

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 10 novembre 2009 - 109 mots

Si Louis XIV se voulait près du peuple, il n’en appréciait guère une promiscuité imposée.

Ainsi, il ne se rendait que rarement à l’église des soldats de l’hôtel des Invalides, à Paris, et, pour y remédier, a ordonné la construction d’un second édifice religieux. Celui des soldats venait d’être achevé par l’architecte Libéral Bruant lorsque son élève, Jacques Hardouin-Mansart, a entrepris d’élaborer un bâtiment à la fois distant et intégré à l’ensemble. Les clefs de cette prouesse nous sont livrées dans une étude architecturale au titre adéquat : Un désaccord parfait.

Pierre Schneider, Un désaccord parfait. Hardouin-Mansart aux Invalides, éd. Actes Sud, 2009, 121 p., 19 euros, ISBN 978-2-7427-8603-9

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°313 du 13 novembre 2009, avec le titre suivant : Pierre Schneider, <em> Un désaccord parfait. Hardouin-Mansart aux Invalides</em>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque