Mercredi 19 décembre 2018

Philippe Sers, « La Révolution des avant-gardes »

L’histoire de l’art par la philosophie

Par Virginie Duchesne · L'ŒIL

Le 21 février 2013 - 153 mots

ESSAI. Au début du XXe siècle, les avant-gardes initient une révolution artistique que l’auteur de l’ouvrage qualifie de « grand tournant » de la culture.

Elles se défont des éléments extérieurs qui conditionnaient jusque-là la création et déterminaient le chef-d’œuvre : les préceptes académiques, l’imitation de la nature, la réception du public et la virtuosité. Les artistes se tournent alors vers l’œuvre, sa cohérence interne, son langage propre et sa grammaire, puisant en eux et dans d’autres cultures les moyens de la création. Une quête que l’auteur désigne comme celle de la vérité en art. Pour en comprendre les ressorts, il élabore à l’aide de concepts philosophiques une grille de lecture concise illustrée avec justesse par l’analyse d’œuvres peintes, poétiques et même cinématographiques. L’ouvrage offre ainsi un vrai moment de réflexion sur l’histoire de l’art récente et son « grand tournant ».

Philippe Sers, La Révolution des avant-gardes, Hazan, 223 p., 39 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°655 du 1 mars 2013, avec le titre suivant : Philippe Sers, « La Révolution des avant-gardes »

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque