Vendredi 22 novembre 2019

Ouvrage collectif, Simon Hantaï

RÉTROSPECTIVE

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 23 août 2013 - 115 mots

En 1982, l’année où il représente la France à la Biennale de Venise, Simon Hantaï se retire de la scène artistique. Le peintre hongrois (né en 1922) se mure dans le silence et, jusqu’à son décès en 2008, reste sourd aux sollicitations du marché et des musées. C’est pourquoi il faut attendre 2013 pour voir enfin ouvrir la rétrospective de Beaubourg et paraître ce catalogue. Beaucoup a déjà été écrit sur lui, et par les meilleures plumes. Ce livre, élégant, fait donc le point. Il mêle monographie et essais de Didi-Huberman, Pacquement… et les témoignages de Buren, Buraglio et Rouan. Un must have, comme on dit.

Collectif, Simon Hantaï, Centre Pompidou, 324 p., 49,90 e.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°660 du 1 septembre 2013, avec le titre suivant : Ouvrage collectif, Simon Hantaï

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque