Jeudi 20 septembre 2018

Ousmane Sow, sculpteur magicien

L'ŒIL

Le 6 août 2007 - 141 mots

En 1999, l’exposition « Little Big Horn » attira plus de trois millions de visiteurs sur le pont des Arts à Paris. Cette exposition révélait au public le travail d’un artiste reconnu par ses pairs depuis la présentation de sa première série sur les lutteurs Nouba en 1987 à Dakar.
Comme elle a pu le faire dans les deux films qu’elle a réalisés (films réunis dans un DVD distribué par Actes Sud), Béatrice Soulé invite le lecteur à la suivre dans l’atelier d’Ousmane Sow à Dakar et dans la Fonderie de Coubertin où elle nous propose de vivre la naissance des œuvres, originales ou bronzes. C’est également la première fois que l’on pousse les portes de la maison de l’artiste à Dakar, une maison qu’il considère comme une œuvre à part entière.

Béatrice Soulé, Ousmane Sow, Actes Sud, 251 p., 44,70 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°588 du 1 février 2007, avec le titre suivant : Ousmane Sow, sculpteur magicien

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque