Jeudi 19 septembre 2019

Nathalie Kaufmann-Khelifa, De la loge à l’atelier. Peintres et sculpteurs francs-maçons

Des peintres francs-maçons

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 27 janvier 2014 - 91 mots

Etude. A priori, rien ne réunit Hogarth, David d’Angers, Redouté et Juan Gris ; rien hormis leur appartenance à la franc-maçonnerie. Depuis la création de la société secrète au siècle des Lumières, quantité d’artistes ont mis leurs pinceaux et burins au service de ses idéaux humanistes. Parfois de façon revendiquée, via des symboles évidents, mais le plus souvent de manière indéchiffrable pour les non-initiés. Ce sont ces indices que nous invite à décrypter cet ouvrage, qui apporte un éclairage stimulant sur des œuvres célèbres dont on soupçonne rarement la portée maçonnique.

Nathalie Kaufmann-Khelifa, De la loge à l’atelier. Peintres et sculpteurs francs-maçons, éditions Toucan, 176 p., 39 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°665 du 1 février 2014, avec le titre suivant : Nathalie Kaufmann-Khelifa, De la loge à l’atelier. Peintres et sculpteurs francs-maçons

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque