Munich au cœur de l’histoire

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 17 mars 2009

Condensé du foisonnement culturel que connut la ville au début du siècle, Munich 1900 évoque, en moins de 400 pages, les princes artistes, le quartier bohème du Schwabing, la Sécession, la naissance du Blaue Reiter, l’œuvre de Kandinsky, les écrits de Thomas Mann…

Rainer Metzeger, critique d’art, essayiste et professeur d’histoire de l’art à l’Académie des beaux-arts de Karlsruhe (Allemagne), retrace le glorieux passé de Munich, qui a accueilli de nombreux groupements d’artistes et d’écrivains participant à l’essor de l’avant-garde et de la modernité, avant le déclin intellectuel des années 1930. Le texte est servi par les reproductions de nombreux dessins, peintures, gravures, affiches et photographies d’époque.

Rainer Metzger et Christian Brandstätter (iconographie), Munich 1900. La Sécession, Kandinsky et le Blaue Reiter, éd. Hazan, 2009, 376 p., 35 euros, ISBN 978-2-754103-56-5.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°299 du 20 mars 2009, avec le titre suivant : Munich au cœur de l’histoire

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque