Mille Sculptures des Musées de France

Le Journal des Arts

Le 13 août 2008

En réunissant plus de mille sculptures conservées dans les musées de France, cet ouvrage témoigne de la richesse d’un patrimoine et vient couronner les études menées depuis plusieurs années.

Si, en matière de sculpture, personne n’a jamais douté de la richesse des musées de France, l’inévitable dispersion et l’insuffisance des publications ont souvent subordonné la découverte de certaines œuvres au hasard des visites. La publication de cet ouvrage, en rassemblant des sculptures choisies dans plus de 250 musées hors de Paris, offre pour la première fois une vision synthétique inédite, véritable histoire illustrée de la sculpture occidentale.

Comme le souligne Françoise Cachin dans la préface, “certains fonds sont uniques pour la sculpture – des statues-menhirs de Rodez aux sculptures médiévales de Strasbourg ou de Toulouse, à celles de la Renaissance à Écouen ou à Troyes, en passant par les ensembles Puget à Marseille, Carpeaux à Valenciennes, David d’Angers dans sa ville natale ou Bartholdi à Colmar”. Cette énumération, à laquelle il faut ajouter les sculptures cubistes et abstraites à Grenoble, indique bien que les collections des musées se sont nourries à plusieurs sources : les fouilles archéologiques menées dans la région pour les sculptures préhistoriques et antiques, la dépose de sculptures provenant des églises ou cathédrales, les commandes municipales, et les dons des artistes eux-mêmes. Le musée constitue le refuge privilégié pour préserver les sculptures de l’action des hommes ou du temps. Parallèlement, les fonds provinciaux se sont enrichis au XIXe siècle des envois des Salons, ce qui explique la place parfois exagérée des sculptures de cette époque dans certaines collections.

Le déroulement chronologique débuté au Paléolithique se conclut de façon un peu discutable sur un chapitre consacré aux vingt dernières années. Sans doute n’était-ce pas le lieu pour s’interroger sur les mutations de l’idée de sculpture intervenues au cours de cette période récente. Sans préjuger de la pertinence d’une démarche artistique comme celle de Joseph Beuys, la présence dans ces pages de la Jambe d’Orwell. Pantalon pour le XXIe siècle – un jean découpé au genou témoignant d’une de ses actions – tend à assimiler un peu vite objet et sculpture et à nier la spécificité de certaines œuvres en les réduisant à une catégorie académique. Dans un autre registre, les photos de Bernd et Illa Becher, sélectionnées pour “leur travail sur la dimension sculpturale des constructions de l’ère industrielle”, semblent un peu déplacées. Ces quelques réserves n’altèrent en rien la qualité et l’utilité de cet ouvrage.

Sous la direction de Jean-Loup Champion, Mille Sculptures des Musées de France, Gallimard, 480 p., 1 050 ill. dont 250 coul., 790 F. ISBN 2-07-011511-9.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°75 du 22 janvier 1999, avec le titre suivant : Mille Sculptures des Musées de France

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque