Samedi 14 décembre 2019

Mary Ann Meyers, « Albert Barnes and the science of philanthropy : art, education and African-American culture »

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 25 juin 2004 - 113 mots

Mary Ann Meyers a choisi de retracer la vie d’Alfred J. Barnes, créateur de la fondation éponyme à Philadelphie, dans une somme richement détaillée où la biographie du célèbre collectionneur s’inscrit dans l’histoire de la philanthropie.

Né et élevé dans la pauvreté, Alfred J. Barnes a fait fortune grâce à la vente d’un brevet médical. L’auteur revient sur l’influence culturelle qu’a exercée sa fréquentation assidue des chorales noires, et évoque son scepticisme vis-à-vis des institutions muséales, avec lesquelles aucun projet de collaboration n’avait pu aboutir.

Mary Ann Meyers, Albert Barnes and the science of philanthropy : art, education and African-American culture, éd. Transaction Publishers, Somerset, 2004, 452 p., 13 ill., env. 42 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°196 du 25 juin 2004, avec le titre suivant : Mary Ann Meyers, « Albert Barnes and the science of philanthropy : art, education and African-American culture »

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque