Dimanche 22 juillet 2018

Martial Leiter, double-face

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 23 mars 2016 - 117 mots

Dessin - Les Cahiers dessinés ne dévient pas d’une ligne en consacrant une belle monographie à Martial Leiter.

Les lecteurs de journaux suisses connaissent bien le dessinateur pour ses dessins de presse déconnectés de l’actualité immédiate pour croquer l’état du monde et ses travers, dans un style sans pareil : des traits croisés et des hachures réalisés à la plume qui rappellent l’art de la gravure – que le dessinateur pratique par ailleurs. On connaît en revanche moins ses dessins d’imagination au pinceau inspirés de la calligraphie chinoise que l’artiste a appris dans les années 1990, en autodidacte. Leiter y représente des mouches, des montages, des squelettes… loin de l’état du monde toujours, et pourtant si proche.

Martial Leiter, Les Ombres éblouissantes, Les Cahiers dessinés, 320 p., 42 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°689 du 1 avril 2016, avec le titre suivant : Martial Leiter, double-face

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque