Mardi 11 décembre 2018

Marie-Antoinette en manga

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 17 février 2017 - 137 mots

BD - Comme tous les établissements culturels franciliens, Versailles subit de plein fouet la crise du tourisme, à commencer par la désertion du public asiatique particulièrement prégnante.

Pour faire revenir les touristes nippons, le château ne lésine pas sur les moyens et mise sur une ambassadrice de charme : Marie-Antoinette, une superstar au pays du Soleil-Levant. Alors que la première grande exposition dédiée à la reine s’achève à Tokyo, paraît un manga narrant son arrivée en France et ses premiers pas à la cour. Mangaka spécialisée dans les fresques historiques, Fuyumi Soryo a été accompagnée dans ses recherches par Alexandre Maral, conservateur au château. Une collaboration qui confère à l’ouvrage une grande véracité dans l’évocation des décors et des costumes. Pour achever de séduire le visiteur potentiel, l’ouvrage se conclut sur un portfolio aux airs de dépliant promotionnel.

Fuyumi Soryo, Marie-Antoinette, La jeunesse d’une reine, Glénat/Château de Versailles, 180 p., 9,15 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°699 du 1 mars 2017, avec le titre suivant : Marie-Antoinette en manga

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque