Mardi 11 décembre 2018

Magnum au-delà du mythe ou presque

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 17 mars 2017 - 328 mots

Chaque décennie de Magnum s’accompagne de son lot de publications et d’expositions. Le 70e anniversaire de la célèbre coopérative fondée à New York par Robert Capa, Henri Cartier-Bresson, David Seymour, William Vandivert et George Rodger n’y déroge pas.

Mais, pour une fois, textes et photographies donnent à lire autre chose que ceux communément édités sur la mythique agence devenue une marque. La thèse de Clara Bouveresse, « L’invention d’une académie : Magnum Photos, 1947-2015 », soutenue au printemps 2016, permet en effet d’apporter un tout autre éclairage par l’étude inédite que la jeune historienne de l’art a pu mener à partir des archives Magnum jusque-là fermées à toute introspection. Deux des trois publications éditées pour ce 70e anniversaire se nourrissent d’ailleurs de cette thèse qui revisite l’histoire de l’institution et la construction du mythe Magnum jusqu’à nos jours, aux travers de tous ses aspects et enjeux, qu’ils soient humains, journalistiques, esthétiques ou économiques. À commencer par l’Histoire de l’agence Magnum. L’invention d’une académie que la jeune historienne de l’art signera en solo en mai chez Flammarion [416 p., 35 €], version réduite et illustrée de sa thèse, où les crises et les dissensions internes ne sont pas omises. Magnum manifeste, que Clément Chéroux a dirigé en collaboration avec Clara Bouveresse [à paraître en juin, Actes Sud, 420 p., 49 €], en reprend les grandes lignes, mais en s’appuyant période après période, de 1947 à nos jours, sur les publications mythiques ou moins connues de ses membres. Livre officiel de l’anniversaire, cet ouvrage bénéficie d’une illustration encore plus abondante. L’un et l’autre se complètent sans toutefois développer de critique. Là n’est pas leur propos. Il en va de même pour le Catalogue raisonné des livres de photographies publiés par les membres et anciens membres de Magnum, comme Lise Sarfati qui a fait le choix de quitter l’agence. Initiée par Martin Parr, cette somme [Phaidon, 272 p., 69,95 €] traverse différemment l’histoire de Magnum dans une articulation fine qui n’est toutefois pas sans consolider un peu plus le mythe.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°700 du 1 avril 2017, avec le titre suivant : Magnum au-delà du mythe ou presque

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque