Mardi 18 décembre 2018

Musée du Louvre

A l’heure italienne

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 10 septembre 2004 - 388 mots

Autour de « L’Italie à la cour de France », le Musée du Louvre propose : série de conférences, cycle de films, colloque, lecture et représentation théâtrale.

En écho aux expositions sur Primatice et autour du tableau Le Christ mort de Rosso Fiorentino (qui débuteront le 25 septembre), le Musée du Louvre organise pléthore de manifestations. La table ronde du 27 septembre tentera de cerner l’art et la personnalité de « Primatice : peintre, dessinateur et sculpteur à la cour des Valois ». Le même jour débuteront les conférences autour du thème « Les Italiens de Fontainebleau ». L’intégration en France de la maniera italienne, dès l’installation de Fiorentino et Primatice à Fontainebleau, invités par François Ier au début des années 1530, créa une véritable émulation artistique et attira à la cour des Valois toute une génération de peintres, sculpteurs, penseurs, poètes ou musiciens. Le cycle abordera ainsi « Primatice et la manière italienne en France », puis « Les artistes italiens de la Renaissance française : contexte historique et migratoire » (le 4 octobre), «Les arts de la fête à Fontainebleau, de François Ier à Charles IX » (le 11 octobre), « Les Italiens et la peinture de chevalet en France de François Ier à Henri II » (le 18 octobre) et, enfin, « Les sculpteurs italiens à la cour de France » (le 25 octobre). Prévue lors de la réouverture prochaine de la galerie d’Apollon, la journée-débat du 24 novembre sera aussi l’occasion d’aborder le modèle italien en France. L’historien Jacques Thuillier évoquera « Les programmes iconographiques des galeries palatiales », tandis que Nicolas Milovanovic, conservateur au château de Versailles, donnera les principales caractéristiques des « galeries palatiales en France » et Mario Lolli-Ghetti, surintendant pour les Biens culturels à Florence, analysera « Le rôle et la galerie : l’exemple du Palazzo Pitti à Florence ». À suivre également : le colloque du 17 décembre autour de « Primatice, architecte excellent et universel » et une sélection de films d’auteur (parmi lesquels Godard, Mario Martone, Pasolini, Lars von Trier…) et de films sur des mises en scène (Patrice Chéreau, Peter Stein, Anatoli Vassiliev, Robert Wilson…) fondés sur la tragédie grecque et ses métamorphoses classiques, romantiques ou contemporaines.

Auditorium du Musée du Louvre, à Paris, du 22 septembre au 17 décembre, tél. 01 40 20 55 55, www.louvre.fr).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°198 du 10 septembre 2004, avec le titre suivant : A l’heure italienne

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque