Colloque

Les surréalistes à Orsay

Le Journal des Arts

Le 10 juin 2009

En prologue à l’exposition « Max Ernst : une semaine de bonté, les collages originaux », qui s’ouvrira le 30 juin, le Musée d’Orsay, à Paris, propose, les 25 et 26 juin, un colloque sur les surréalistes.

Intitulé « Le Splendide XIXe siècle des surréalistes : héritages et détournements », celui-ci entend enrichir la réflexion sur ce mouvement à partir de la conférence de Werner Spies, le commissaire de l’exposition, annoncée pour le jeudi 25 juin à 18h30. L’ancien directeur du Musée national d’art moderne (MNAM) étudiera l’influence des traditions littéraires du XIXe siècle dans l’œuvre de Max Ernst, notamment celle de Lautréamont, Rimbaud, Lewis Carroll et Novalis, mais aussi le rôle des productions plus populaires ou prosaïques telles que les romans illustrés, les journaux de science naturelle ou les catalogues de ventes.

Héritages variés
Autour de la figure de Max Ernst, également évoquée par d’autres intervenants, le colloque s’organisera en quatre demi-journées axées sur les thèmes « Héritages littéraires », « Héritages artistiques », « La ville et le rêve », « Héritage des sciences et des idées », et donnera la parole à des spécialistes du surréalisme, historiens de l’art et directeurs de musées. Pour analyser cette fascination pour le XIXe siècle, seront prises à témoin les œuvres de Breton, Redon ou Joseph Cornell… Duchamp et Aragon seront étudiés à la lumière de leurs aînés Alphonse Allais, Mallarmé ou Balzac par Thierry Davila, conservateur au Mamco à Genève, et Robert Kopp, de l’université de Bâle. Clément Chéroux, conservateur au MNAM, et Herbert Molderings, historien de l’art, traiteront quant à eux des images surréalistes dans la photographie.
Enfin, les interventions de Fabrice Flahutez (Paris-X) et de l’historienne de l’art Victoria Combalia offriront un contrepoint original en évoquant respectivement la place, dans l’univers surréaliste, de l’utopiste Charles Fourier et celle des femmes.

Le splendide XIXe siècle des surréalistes : héritages et détournements

Colloque, les 25 et 26 juin de 9 h 30 à 17 heures ; « Werner Spies, Max Ernst et le XIXe siècle », conférence, jeudi 25 juin à 18 h 30, auditorium du Musée d’Orsay, 1, rue de la Légion-d’Honneur, 75007 Paris. Entrée libre, tél. 01 40 49 48 00, www. musee-orsay.fr

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°305 du 12 juin 2009, avec le titre suivant : Les surréalistes à Orsay

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque