Mercredi 1 décembre 2021

Livre

Récit

Les Perséides

Par Amélie Adamo · L'ŒIL

Le 26 octobre 2021 - 179 mots

Pour tous ceux qui connaissent Jean-Paul Marcheschi, ce n’est pas un secret : l’écriture est essentielle dans la démarche de l’artiste.

D’abord parce que celui-ci intègre ses propres écrits à son processus créateur. Mais aussi parce qu’il est auteur de passionnants ouvrages sur ce qui constitue son panthéon artistique. Avec Les Perséides, Jean-Paul Marcheschi s’essaie à l’écriture autobiographique. Cette expérience révèle une part personnelle très touchante de l’artiste, celui-ci mêlant l’histoire intime et la mémoire intellectuelle. Faisant face à l’urgence du temps qui passe, ce livre se donne comme sauvetage de la mémoire d’une vie, sutures de fragments de souvenirs, de lieux, de paysages, d’êtres, de livres. Ce rassemblement sensible de choses que Jean-Paul Marcheschi a vécues et aimées permet au lecteur de mieux comprendre ce qui fonde la démarche de l’artiste. À travers ces éléments biographiques, nous plongeons dans la source de son art, y trouvant mêlés, et le goût du noir et de la suie, et la fascination pour les récits légendaires, et l’amour de la Corse et de l’Italie, et l’entrelacement de l’ombre à la lumière.

Jean-Paul Marcheschi, Les Perséides, esquisse pour une autobiographie
Les Impressions nouvelles, 192 p., 17 €.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°748 du 1 novembre 2021, avec le titre suivant : Les Perséides

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque