Lundi 16 septembre 2019

Dico

Les mots de l’esthétique

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 19 octobre 2010 - 456 mots

À la croisée des différentes disciplines, le dictionnaire d’Étienne Souriau fait l’objet d’une nouvelle édition chez PUF.

Que signifient les mots « dactyle », « diégèse », « hypotypose », « immanence », « métabase », « picaresque » ? Quel(s) sens donner aux termes « expressionnisme », « fantasmagorique », « lyrisme », « moderne », « romantisme », « nihilisme », « paradigme » ?

Publié une première fois en 1990, issu des travaux de la Société française d’esthétique que présidait le professeur Étienne Souriau, le Vocabulaire d’esthétique est un outil qui permet de trouver la ou les significations des concepts et mots utilisés dans les différentes disciplines artistiques, en philosophie ou en littérature. « Un Vocabulaire d’esthétique servirait à pouvoir se comprendre là où les uns entendaient dans un sens les mots que les autres avaient utilisés dans un autre. L’esthétique fait la jonction entre ces domaines divers », explique ainsi en préambule Anne Souriau, professeure de philosophie, qui a repris la direction du Vocabulaire à la mort de son père en 1979. Le projet était né dès 1931 au moment de la fondation de l’« Association pour l’étude des arts et les recherches relatives à l’art », dont l’ambition était de rédiger un ouvrage à l’image du dictionnaire qu’André Lalande avait réalisé quelques années auparavant pour la philosophie. En 1958, Étienne Souriau prit la tête de cette entreprise qui ne vit le jour qu’en 1990. La nouvelle présentation de ce dictionnaire dans une version livre de poche le rend plus pratique à utiliser pour les étudiants et spécialistes mais aussi pour le grand public. Elle tient également compte de l’évolution de la langue française afin d’éviter tout malentendu. « Et en ce moment où l’interdisci-plinarité est à la mode, mais où sa nature réelle est trop souvent méconnue, la nouvelle diffusion du Vocabulaire d’esthétique peut contribuer à préciser sa véritable nature », conclut Anne Souriau dans une deuxième préface ajoutée à la nouvelle édition. Celle-ci fait partie de la collection « Livres d’art » créée aux PUF en 2005 pour la publication de textes s’interrogeant sur l’art selon une approche plurielle. Cette collection est dirigée par Fabienne Brugère et Anne Sauvagnargues, respectivement professeure et maître de conférences en philosophie, qui souhaitent remettre au goût du jour l’œuvre d’Étienne Souriau, un auteur trop négligé à leurs yeux alors qu’il a mis au point nombre de concepts éclairants.

Étienne Souriau (sous la dir. d’Anne Souriau), Vocabulaire d’esthétique, PUF, Paris, 2010 (1re édition 1990), 1 520 p., 39 euros, ISBN 978-2-13-057369-2.

À paraître également aux PUF dans le domaine de l’esthétique : Isabelle Barbéris, Théâtre contemporain. Mythes et idéologies, 216 p., 23 euros, et Samuel Zarka, Art contemporain : le concept, 224 p., 26 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°333 du 22 octobre 2010, avec le titre suivant : Les mots de l’esthétique

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque