Mercredi 26 janvier 2022

Livre

Beau livre

Les grands scandales de la peinture

Par Alice Fiedler · L'ŒIL

Le 24 novembre 2020 - 155 mots

« Penser le scandale comme symptôme sociétal. » Voici l’objectif que ce livre s’est donné, et il y parvient fort bien ! Cinquante tableaux du XVe au XXe siècle éclairent sur les sources d’indignation des époques.

Gérard Denizeau, Les Grands Scandales de la peinture, Larousse
Gérard Denizeau, Les Grands Scandales de la peinture
© Larousse

Religion, nudité, violence, amoralité… C’est ainsi qu’un monastère force Véronèse à rebaptiser sa Cène, trop opulente, en Banquet chez Levi (1573). Édouard Manet se fait frapper par l’impératrice choquée de l’impudeur de son Déjeuner sur l’herbe (1863). Quant au Grand Nu (1908) cubiste de Georges Braque, la presse le déclame d’« agressivement inintelligible ». Les scandales passent de l’académisme à l’abstraction, en passant par le réalisme. Une double page explique l’œuvre dans son ensemble, puis une autre montre des détails insoupçonnés. Le livre offre, dans un langage accessible, une bonne connaissance du contexte historique et relationnel dans lequel les tableaux sont nés. Plus qu’un bel outil pour découvrir autrement des chefs-d’œuvre, l’ouvrage apporte matière à réflexion pour questionner ce qui nous choque aujourd’hui.

Gérard Denizeau,
Les Grands Scandales de la peinture, Larousse, 224 p., 24,95 €.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°739 du 1 décembre 2020, avec le titre suivant : Les Grands Scandales de la peinture

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque