Dimanche 22 juillet 2018

Photographie

Les génies du Getty

Le Journal des Arts

Le 7 janvier 2005 - 662 mots

Le musée américain édite un catalogue réunissant les œuvres de 38 photographes
de sa collection choisis parmi les plus inventifs.

Comme il sied à une institution notoirement si bien dotée, la collection de photographies du J. Paul Getty Museum, à Los Angeles, compte parmi les meilleures qui existent, pour l’étendue, la variété, la rareté et la qualité de son fonds. Elle est pourtant relativement récente par rapport à d’autres grandes collections, puisqu’elle a été constituée dans les deux dernières décennies. C’est seulement en 1984 que le directeur de l’époque, John Walsh, a proposé de doter le musée d’un nouveau département grâce à l’acquisition simultanée de plusieurs grandes collections américaines et européennes de photographies.  Weston Naef, conservateur de ce département, en dirige les programmes d’acquisition, d’exposition et de publication depuis sa création.
À l’origine, la collection rassemblait ce que l’Amérique comptait de plus rare dans l’œuvre de nombreux maîtres du XIXe siècle. Elle comprenait plus de cent photographies pour chacun de ces artistes : Julia Margaret Cameron, Thomas Eakins, Roger Fenton, Hill et Adamson, Gustave Le Gray, Nadar, William Henry Fox Talbot, Carleton Watkins.
Pour renforcer son fonds d’œuvres du XIXe, la stratégie du département s’est concentrée, pendant les dix premières années, sur l’acquisition d’ensembles dus à de grands photographes de la première moitié du XXe siècle. Le musée détient ainsi de remarquables séries d’Eugène Atget, Gertrude Kasebier, Charles Sheeler, Frederick Sommer, Alfred Stieglitz, Paul Strand, Doris Ulmann et Edward Weston. Par la suite, il s’est attaché à collecter des œuvres ou des ensembles plus éclectiques.
À la fin de l’année 2003, l’inventaire recensait, sous plus de 1 800 signatures d’artistes, quelque 35 000 épreuves sur papier, 1 500 daguerréotypes ou assimilés, 30 000 vues stéréographiques et cartes de visite, ainsi que 475 albums renfermant près de 40 000 photographies.
Pour marquer le vingtième anniversaire du département, Weston Naef vient de publier Photographers of Genius at the Getty, catalogue accompagnant l’exposition du même nom présentée par le musée du 16 mai au 25 juillet 2004, reprenant les œuvres de trente-huit photographes parmi les plus inventifs de la collection.

Pionniers
Chaque artiste est représenté par trois images, lesquelles ne sont pas forcément les plus connues, mais caractérisent au mieux leur manière, impeccablement reproduites en pleine page, en couleurs ou en bichromie, avec une notice informative et critique. Ces textes s’adressent autant aux spécialistes qu’au grand public, et offrent détails biographiques et lectures d’images. Des analyses du parcours des artistes permettent par ailleurs de saisir l’originalité de leur regard. Weston Naef explique qu’il a choisi « les personnalités dont les coups d’audace ont fait avancer l’histoire de la photographie et modifié de ce fait celle de l’art », et que chaque artiste « devait avoir exercé une influence décisive sur la perception visuelle, de son vivant ou par la suite, et devait aussi avoir fait preuve d’une réelle originalité et de qualités artistiques authentiques ». Il va de soi que tous les noms déjà cités méritaient d’être retenus, à côté d’autres grands artistes couvrant, d’Hippolyte Bayard à Diane Arbus, cent vingt-cinq ans d’histoire du médium. Nadar y est distingué pour son influence sur le portrait, Carleton Watkins et Timothy O’Sullivan pour les paysages, Eadweard Muybridge pour la capture du mouvement, Lewis Hine pour son influence sur les changements sociaux, Alfred Stieglitz pour la recherche de la profondeur, Moholy-Nagy pour l’esprit expérimental et Edward Weston pour le jeu sur le fond et la forme. Certains artistes connus des seuls spécialistes ont joué un rôle qui commence à être perçu seulement aujourd’hui ; parmi eux, des inventeurs précoces comme la Britannique Anna Atkins (1799-1871), l’Américain Henry Bosse (1844-1903), le Français Joseph-Philibert Girault de Prangey (1804-1892), les frères Langheim (1807-1874 et 1809-1879), américains d’origine allemande, et le Français Camille Silvy (1834-1910) sont des ajouts judicieux à ce panthéon.

WESTON NAEF, PHOTOGRAPHERS OF GENIUS AT THE GETTY, Getty publications, Los Angeles, 2004, en anglais, 176 p., 60 ill. couleur, 54 ill. n&b, relié 45 euros, non relié 26 euros, ISBN 0-8923-6748-2

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°206 du 7 janvier 2005, avec le titre suivant : Les génies du Getty

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque