Dimanche 25 février 2018

L’encyclopédie de l’Art modeste

Par Jean-Christophe Castelain · L'ŒIL

Le 20 décembre 2007

Hervé Di Rosa n’est pas uniquement l’un des acteurs majeurs de la figuration libre, c’est aussi l’incessant promoteur de ce qu’il appelle l’Art modeste. Un art qui désigne les objets manufacturés ou artisanaux de peu de valeur et qu’il collectionne depuis son enfance. Créés en 1987, cette dénomination et les objets qu’elle fédère ont pris corps avec la création en 2000 du Musée international des arts modestes (MIAM) à Sète, la ville de Di Rosa.
Il manquait un livre pour tenter de définir les contours d’un art qui n’en est pas vraiment un et de le catégoriser. Di Rosa s’y est attelé avec la générosité qui le caractérise. Indirectement, il livre aussi ses souvenirs d’enfance et de voyages.

Hervé Di Rosa, L’Art modeste, Hoëbeke, 224 p., 600 illustrations, 45”‰€.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°598 du 1 janvier 2008, avec le titre suivant : L’encyclopédie de l’Art modeste

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque