Lundi 28 septembre 2020

L’élévation par les oiseaux

Par James Benoit · L'ŒIL

Le 27 juin 2016 - 154 mots

Poésie - Profitons de sa récente réédition dans «”‰La Petite Collection”‰» chez Diane de Selliers pour découvrir – ou redécouvrir – le Cantique des oiseaux.

Laissons-nous inviter au voyage mystique, à l’immersion vertigineuse qui nous entraîne corps et bien dans l’exercice de l’âme et de la sagesse soufie. La nouvelle traduction de Leili Anvar du Manteq ot-Teyr, « le langage des oiseaux », au plus près de la rythmique et des assonances du chant persan original du
XIIe siècle, nous y appelle. La richesse iconographique de l’islam d’Orient aux détails rutilants qui illuminent chaque page documente notre parcours et nous emporte. À l’horizontale des autres hommes, à la verticale des préjugés. Sous les arbres, en terrasse ou en forêt, à portée immédiate de son sujet, chaque gramme de ce livre nous conduit depuis la rêverie jusqu’à l’élévation. Abandonnons-nous alors au plaisir de nous plonger à tire d’aile dans les profondeurs du ciel, en compagnie des oiseaux.

Farîd od-dîn ‘Attâr, Le Cantique des oiseaux

«”‰La Petite Collection”‰», Éditions Diane de Selliers, 467 p., 65 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°692 du 1 juillet 2016, avec le titre suivant : L’élévation par les oiseaux

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque