Lundi 17 décembre 2018

Engagement

L’édition, l’art et l’art de l’édition

Par Christophe Domino · Le Journal des Arts

Le 27 février 2008 - 955 mots

Passage en revue des petits éditeurs du monde de l’art contemporain et du mode de diffusion de leur production.

Bien sûr, le livre d’art est l’affaire des éditeurs ; c’est un marché, et un marché qui semble plutôt s’être pas mal porté en 2007 (1). Même s’il n’est pour rien dans le Top 10 des ventes, l’art contemporain entretient une relation élargie avec l’édition ; et il représente une activité importante, sinon en chiffres, du moins en titres et par la nature des engagements qui s’y attachent. Nombre d’artistes, dans l’héritage de l’art conceptuel et de Fluxus, prennent l’édition comme un territoire en soi, avec des productions qui débordent l’édition papier. Des éditeurs, par ailleurs, acceptent de jouer les publishers, souvent dans des conditions fragiles pour agir d’une manière qui tient au moins autant du commissariat d’exposition, voire de la pratique proprement d’artiste. Artistes éditeurs et éditeurs artistes se retrouvent ici et là, souvent au Cneai (Centre national de l’estampe et de l’art imprimé) à Chatou (Yvelines), à la faveur d’expositions, de salons, publications, signatures et surtout dans les pages de catalogues pleines de bonnes, de très bonnes choses : des livres bien sûr, mais aussi des disques, DVD, objets... L’édition élargie par ceux qui la font est délibérément accessible, loin du livre d’artiste par le prix et de l’édition traditionnelle par la diversité et la vigueur de ce que l’on peut y trouver.

Vitalité
« Section 7 Books » est un de ces lieux : une librairie qui rentre dans un projet de curators et prend place dans l’espace de l’exposition. L’installation provisoire de la librairie à la Fondation Kadist dans le 18e arrondissement à Paris est une des formes prises par le projet « Société anonyme » après l’exposition éponyme au Plateau en 2007. Les commissaires, Thomas Boutoux, Natasa Petresin, François Piron et maintenant Benjamin Thorel ont réuni dans un espace, qui est aussi un lieu de rencontre et d’échange, un choix de productions éditoriales le plus souvent étrangères, orientées sur le texte. Y sont présentés des périodiques, des catalogues et des essais, avec une orientation de nature politique et sociale, en marge de l’activisme et de l’art. Du fanzine à la publication institutionnelle, c’est une vitalité à laquelle les artistes participent souvent au premier chef qui se montre là, très ancrée dans les pays du nord de l’Europe, ou dans le monde anglo-saxon. Dans le prolongement de ces préoccupations, Thomas Boutoux s’est fait premier rédacteur en chef invité d’un Web magazine trisannuel nouveau et ambitieux, réussi dans sa conception graphique. Rosa B, porté par le capcMusée d’art contemporain et l’École des beaux-arts de Bordeaux, avec un dossier intitulé « Édit ! », propose des rencontres, filmées ou transcrites, avec des auteurs autour de pratiques éditoriales mais aussi de démarches artistiques singulières.

Autonomie et économie de moyens
Le Web est bien sûr un support de contenus, mais aussi une clef pour la diffusion d’éditeurs papier : on y trouve le catalogue et souvent une possibilité d’achat qui compense la difficulté de tenir en librairie des titres « pointus » et des tirages modestes. On se fera vite une idée de l’effervescence d’un secteur attaché à l’autonomie et à l’économie de moyens en parcourant le site de r-diffusion. Né de l’expérience d’un groupe de Strasbourgeois, qui, avec l’association Rhinocéros depuis 1996, produisent entre autres la revue Livraison, le réseau de r-diffusion est adapté au livre mais aussi au DVD et à l’objet (des badges, par exemple). Parmi la quarantaine d’éditeurs diffusés, se trouvent, à côté là encore de structures associatives et d’institutions (centres d’art, FRAC), des maisons qui ont l’ambition d’un catalogue consistant et entendent jouer dans la cour des grands. Les éditions Mix publient ainsi de deux à six titres par mois, axés sur la littérature, la philosophie et la recherche, capable de réunir dans leur catalogue le Journal de Pontormo, des essais critiques et de la création littéraire.
Les éditions è®e se présentent quant à elle comme une plateforme publiant essais, littérature, revues –sur papier mais aussi électroniques, à télécharger en ligne ou sur CD. Chez Dasein, on publie essais et périodiques, mais aussi des objets et des éditions, en sérigraphie par exemple, en se donnant la plus grande liberté dans les formes comme dans le choix des auteurs. PPT éditions vient pour sa part de l’expérience de la revue, tout en demeurant une structure légère (presque familiale, avec les deux frères, Denis et Guy Chevalier, dont les intérêts tournent autour de l’art, du cinéma, de l’architecture et de l’urbanisme). Avec là encore, même si tout est fait « à la maison », une exigence graphique remarquable et un catalogue où chaque titre (livre, vinyle, CD ou DVD pour des projets sonores et musicaux, jusqu’aux sachets de confettis faits de cartons de vernissages) est une aventure fragile. La leur a débuté 1991 ; elle se revendique protéiforme et fonctionne sur une énergie militante – au sens où la création tous azimuts est une activité militante.

(1) par rapport à 2006, année plutôt haute, – 3 % de chiffre d’affaires, mais un prix unitaire et une diversité de titres vendus en hausse, avec une augmentation d’un point, atteignant 16 % de l’ensemble des ventes pour le secteur histoire et écrits sur l’art, et une part passée de 3 à 6 % pour les catalogues et revues, selon une étude du groupe Art du Syndicat national de l’édition.

Librairie Section 7 books, www.castillocorrales.fr/galerie/index.php/Section-7, jusqu’au 16 mars, au sein de « Société anonyme » : exposition à la Fondation Kadist, 19 bis-21, rue des Trois-Frères, 75018 Paris, tél. 01 42 51 83 49, du ma. au dim. 14h-19h, www.kadist.org
Revue en ligne Rosa B, http://rosab.net
r-diffusion, http://rdiffusion.free.fr
è®e, www.editions-ere.net
Mix Éditions, www.editionsmix.org
Dasein Éditions, www.dasein.biz/editions
PPT, http://www.e-ppt.net/

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°276 du 29 février 2008, avec le titre suivant : L’édition, l’art et l’art de l’édition

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque