Mercredi 21 février 2018

Le jardin secret de Niki de Saint-Phalle en Toscane

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 10 juin 2010

De 1979 à 1998, Niki de Saint-Phalle se consacre totalement à son jardin des Tarots en Toscane, lieu fantastique conçu à flanc de colline et peuplé de vingt-deux sculptures colossales correspondant aux arcanes majeurs du tarot divinatoire, tels l’Impératrice, le Magicien, la Fortune, le Fou, l’Amoureux ou la Lune. S’appuyant sur les travaux photographiques de Laurent Condominas, la jeune historienne de l’art et doctorante en anthropologie sociale Mélanie Gourarier propose, ici, une déambulation dans ce jardin unique, et dans l’imaginaire de l’artiste. Difficile d’accès – ce qui a permis de le préserver dans son intégralité –, le site inauguré en 1998 a été ensuite doté d’une entrée théâtrale signée Mario Botta.

Mélanie Gourarier et Laurent Condominas, Niki de Saint-Phalle, le jardin des Tarots, éditions Actes Sud, Arles, 2010, 120 p., 32 euros, ISBN 978-2-7427-8919-1

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°327 du 11 juin 2010, avec le titre suivant : Le jardin secret de Niki de Saint-Phalle en Toscane

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque