Dimanche 25 février 2018

"Le Japon dans la lanterne magique" et "Souvenirs du Japon en couleur"

Deux témoignages en couleurs de l’ancien Japon

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 23 janvier 2009

Au XIXe siècle, le Japon a voyagé par-delà ses frontières grâce à l’art de l’ukiyo-e, ces estampes réalisées par Hiroshige, Hokusai et d’autres maîtres du genre.

Il a voyagé grâce, aussi, aux clichés pris par les photographes qui y ont très tôt ouvert des ateliers, comme Felice Beato et Raimund von Stillfried-Ratenicz, et par les images rapportées par les voyageurs comme Guimet et Labit.
La parution de deux charmants ouvrages rappelle cet engouement pour cette photo exotique, ici rehaussée de couleurs. L’un réunit un ensemble de plaques de verre rapportées par Charles Vapereau de son voyage au Japon en 1897 ; l’autre est un album de photographies non attribuées datées de la fin des années 1880, aujourd’hui conservé par le musée Niépce à Chalon-sur-Saône. Ces deux témoignages, le second comportant de nombreuses mises en scène d’atelier, ont en commun le même regard sur le Japon : celui des kimonos et des samouraïs que l’ère Meiji, en 1868, fit disparaître. Enfin pas tout à fait puisqu’il nous reste ces photographies.

Le Japon dans la lanterne magique, photographies de Charles Vapereau, Éditions du Patrimoine, 192 p., 35 € ; et Souvenirs du Japon en couleur, Chêne, 39,90 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°610 du 1 février 2009, avec le titre suivant : "Le Japon dans la lanterne magique" et "Souvenirs du Japon en couleur"

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque