Le Grand Siècle à Grenoble

Le Grand Siècle à Grenoble

Le Journal des Arts

Le 30 juin 2000

Gilles Chomer rappelle à juste titre ce que la présentation de la peinture française des XVIIe et XVIIIe siècles doit à la décision de construire un nouveau musée. Les tableaux qui avaient été désencadrés, roulés, voire prêtés, ont été retrouvés, restaurés et enfin présentés au public. Parallèlement, la politique d’acquisition de maîtres anciens, quasiment interrompue depuis 1914, a été relancée, avec l’achat notamment du sublime Saint Jérôme de Blanchard, présenté dans les salles à côté de celui de La Tour. La publication du catalogue des peintures françaises antérieures à 1815 vient couronner cette salutaire opération. Outre les six Champaigne exceptionnels, mais aussi Vouet, Vignon, La Hyre, Lorrain, La Tour, les Coypel, Girodet, David… que l’on retrouve au fil des notices très complètes de Gilles Chomer, certains tableaux sont reproduits pour la première fois.

- Gilles Chomer, Peintures françaises avant 1815, la collection du Musée de Grenoble, préface de Jacques Thuillier, RMN, 175 ill., 327 p., 350 F. ISBN 2-7118-2950-2.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°108 du 30 juin 2000, avec le titre suivant : Le Grand Siècle à Grenoble

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque