Le conte philosophique de Versailles

Par Julien Tribut · L'ŒIL

Le 31 juillet 2007

Prise isolément, chacune des 230 statues du château de Versailles, principalement dans le parc,  raconte un épisode de la mythologie grecque. Et contrairement à ce que l’on croit, une seule comporte une représentation de Louis XIV. Mais un fil invisible les relie. Ce fil matérialiserait la quête de la connaissance.
Sous la forme d’un dialogue entre l’auteur et son guide, tout le long de la promenade qui part de La Renommée du Roi, l’ouvrage explique les symboles qui construisent cette quête. Si les considérations philosophiques agacent parfois un peu, les rappels mythologiques font un amusant jeu de piste

Jean Erceau, Les Jardins initiatiques du château de Versailles, Thalia, 330 p., 39 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°593 du 1 juillet 2007, avec le titre suivant : Le conte philosophique de Versailles

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque