Jeudi 13 décembre 2018

Le châtelain décorateur

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 21 janvier 2000 - 148 mots

Après avoir décoré les demeures des riches de ce monde, Jacques Garcia vient de signer une série de lieux parisiens, comme l’hôtel Coste, La Grande Armée, Ladurée, le nouveau Fouquet’s, aux antipodes du minimalisme et du « zen » à la mode, avec leurs couleurs chatoyantes et leurs intérieurs foisonnants.

Les photographies de Marc Walter et le texte de Franck Ferrand rendent bien compte du style Garcia. Leur ouvrage rappelle aussi comment ce petit-fils de boulanger s’est forgé un œil exceptionnel en fréquentant les Puces, Drouot, et assidûment musées, bibliothèques et archives, pour restituer leur histoire à des objets abandonnés. Toutes ces qualités, Jacques Garcia les met au service du château normand du Champ de Bataille, qu’il avait découvert à l’âge de 10 ans et qu’il restaure patiemment aujourd’hui.

Franck Ferrand, Jacques Garcia ou l’éloge du décor, éd. Flammarion, 264 p., 250 ill. couleur, 400 F. ISBN 2-08013-757-3.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°97 du 21 janvier 2000, avec le titre suivant : Le châtelain décorateur

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque