Mercredi 12 décembre 2018

Le chant du bienheureux

Par Pierre Morio · L'ŒIL

Le 21 novembre 2016 - 92 mots

Texte sacré - La Bhagavadgita, ou « chant du Bienheureux », est le texte le plus sacré des hindouistes.

Intégrés au poème épique du Mahabharata, ses dix-huit chants évoquent l’enseignement brahmanique de la conquête de soi, des valeurs du renoncement et de l’ascèse dans l’action. Ces notions abstraites n’ont pas été littéralement mises en images par les artistes indiens, mais leur pensée diffuse dans nombre de représentations anciennes. Les éditions Diane de Selliers ont cherché dans de nombreuses collections les enluminures pour venir souligner le plus justement ces « yogas » (enseignements).

Livre

Amina Taha-Hussein Okada, Marc Ballanfat, La Bhagavadgita illustrée par la peinture indienne, Diane de Selliers, 250 p., 195 €

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°696 du 1 décembre 2016, avec le titre suivant : Le chant du bienheureux

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque