Dimanche 16 décembre 2018

Colloque

Le « Beau XVIe » à l’honneur

Le Journal des Arts

Le 16 septembre 2009 - 384 mots

La sculpture française du XVIe siècle, pilier de la Renaissance hexagonale, a été peu à peu réhabilitée grâce à la recherche universitaire et aux expositions muséales.

La sculpture française du XVIe siècle, pilier de la Renaissance hexagonale, a été peu à peu réhabilitée grâce à la recherche universitaire et aux expositions muséales. On a redécouvert avec plaisir la virtuosité de son style et l’influence que jouèrent la France et ses provinces. La Champagne, véritable vivier de talents, fait ainsi l’objet d’une exposition, « Le Beau XVIe », à l’église Saint-Jean-au-Marché de Troyes jusqu’au 25 octobre (lire le JdA n° 306, 26 juin 2009, p. 7). En parallèle à cette exposition, l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) organise un colloque à Paris, les 1er et 2 octobre, et à Troyes le samedi 3 octobre, pour faire état des travaux menés, au cours de ces vingt dernières années, sur la sculpture française du XVIe?siècle. Les débats, prévus sur trois jours, seront centrés sur trois grands thèmes : les métiers et manières (les hommes et les œuvres, les œuvres et les matériaux), les frontières et transferts (une exploration du champ des influences de la sculpture française du XVIe siècle en Italie, en Flandre mais aussi en Espagne) et, enfin, la conservation et la restauration de ces vestiges du « Beau XVIe ».

Perspectives à établir
Interviendront notamment lors de ce colloque Marion Boudon-Machuel (INHA, Paris ; université François-Rabelais, Tours), Geneviève Bresc-Bautier (Musée du Louvre, Paris), Pascal Julien (université Toulouse II-Le Mirail), Philippe Malgouyres (Musée du Louvre, Paris) et Philippe Sénéchal (université de Picardie Jules-Verne, Amiens). Il est à souhaiter que ces journées de rencontres, visant à dresser un inventaire autant qu’à établir des perspectives, ne marqueront qu’une étape dans la recherche sur une polychromie peu commune ou sur l’étude d’une Vierge de pitié (atelier du Maître de Chaource, vers 1520-1530, église Saint-Martin à Bayel), redonnant par-là même, à ces artistes français du XVIe siècle, toute la considération qu’ils méritent.

Sculpture française du XVIe siècle, Colloque, les 1er et 2 octobre à partir de 9h, Institut national d’histoire de l’art (INHA), 2, rue Vivienne, 75002 Paris, salle Giorgio Vasari ; le 3 octobre à partir de 14h, conseil général de l’Aube/préfecture, 2, rue Pierre-Labonde, 10026 Troyes, salle Bernard Laurent. Entrée libre, tél. 01 47 03 89 35, www.inha.fr

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°309 du 18 septembre 2009, avec le titre suivant : Le « Beau XVIe » à l’honneur

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque