Vendredi 14 décembre 2018

L’Art numérique

Par Adrien Goetz · L'ŒIL

Le 1 septembre 2003 - 334 mots

La vidéo s’épuise, la photo a tout envahi, les « spectacles vivants » ne savent plus quoi inventer : si, pour trouver du nouveau aujourd’hui, il fallait plonger dans cet « art méconnu », selon le mot de Couchot et Hillaire, qu’est l’art numérique ? Aller au fond de l’inconnu, de l’autre côté de l’écran : c’est ce que suggère la couverture de cet ouvrage, illustrée par une œuvre de Reynald Drouhin qui « pixellise » L’Origine du Monde de Courbet en le traduisant en une mosaïque de papillons. E. Couchot et N. Hillaire consacrent ce passionnant essai à ce qui sera un jour la forme symbolique du xxie siècle comme la perspective fut, selon Panofsky, celle de la Renaissance. Rien ne leur échappe : liens avec la recherche scientifique, adaptation du réseau numérique à un marché de l’art mondial, problèmes inédits de conservation et de restauration de ces œuvres qui posent autrement la question de l’espace et du temps. Tout cela est fort bon, mais il manque encore l’essentiel à l’art numérique pour dominer le siècle qui commence, malgré quelques chefs-d’œuvre fondateurs comme les jeux de webcams auxquels se livre Valéry Grancher ou la Webcam-girouette de Raphaël Zarka, exposée cette année avec les travaux des élèves primés de l’École nationale supérieure des beaux-arts. Il y manque, ce qui a fait la gloire du cinéma au XXe siècle, dernier exemple en date d’invention technologique ayant permis à une expression artistique nouvelle de s’imposer : les œuvres mythiques et fondatrices, celles qui vous prennent à la gorge le soir de la première et qui vous feront encore pleurer quand vous les reverrez avec cinquante années de recul.
Il manque à l’art numérique ses Abel Gance et ses Chaplin. Couchot et Hillaire ont constaté que tous les ingrédients qui d’ordinaire précèdent l’éclosion d’une grande forme sont aujourd’hui en place : aux artistes de savoir lire !

Edmond Couchot, Norbert Hillaire, L’Art numérique : comment la technologie vient au monde de l’art, Flammarion, 272 p., 19 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°550 du 1 septembre 2003, avec le titre suivant : L’Art numérique

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque