Mardi 18 décembre 2018

L’appel du large

Par Marie Frumholtz · L'ŒIL

Le 17 mars 2017 - 141 mots

VOYAGE - Longtemps jugé inférieur à la peinture d’histoire, le genre de la marine retrouve ses lettres de noblesse grâce à l’ouvrage de Denis-Michel Boëll, historien d’art et directeur adjoint du Musée national de la marine.

Ses belles illustrations permettent au fil des pages de percevoir les évolutions esthétiques du genre, des enluminures médiévales aux marines abstraites du XXe siècle. Les chapitres chronothématiques sont ponctués de focus historiques portant sur des sujets précis comme les batailles navales, la pêche à la morue ou les navires. La mer est surtout un sujet d’expérimentation pour les artistes modernes. Au XIXe siècle, ce thème se retrouve dans des œuvres majeures comme Le Radeau de la Méduse de Géricault ou Impression, soleil levant de Monet, véritables manifestes du romantisme et de l’impressionnisme. Plus que tout autre motif, les paysages maritimes ont permis aux peintres d’exprimer leurs ressentis.

Denis-Michel Boëll, Les Peintres de marine, du XVIIe au XXe siècle, Éditions Ouest-France, 256 p., 45 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°700 du 1 avril 2017, avec le titre suivant : L’appel du large

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque