L’Apocalypse de saint Jean illustrée par la tapisserie d’Angers

La révélation apocalyptique de Diane de Selliers

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 17 décembre 2010 - 199 mots

BEAU LIVRE. Tournant le dos aux nuages qui se sont amoncelés au-dessus de l’édition, Diane de Selliers publie inlassablement.

Ainsi, à chaque année suffit son grand livre : en 2008 les Correspondances impressionnistes, en 2009 L’Énéide de Virgile et, en 2010, L’Apocalypse de saint Jean. La recette est immuable : un grand texte mis en regard d’une iconographie choisie, l’ensemble étant réuni dans un luxueux coffret. 
Pour illustrer son Apocalypse, texte fondateur de la chrétienté écrit par Jean l’Évangéliste à la fin du ier siècle de notre ère, l’éditrice est allée chercher la tenture d’Angers, ensemble exceptionnel de six tapisseries réalisées à la fin du xive siècle d’après des cartons de Jean de Bruges, peintre officiel de la cour. Sept ans seulement furent nécessaires pour tisser en laine les 140 mètres de visions prophétiques racontant, dans le Nouveau Testament, l’affrontement entre le bien et le mal. Une véritable prouesse technique pour une révélation esthétique restaurée dans son jus, puisque la tenture est ici entièrement reproduite sur son envers qui a su garder les couleurs originelles des lissiers d’antan..

L’Apocalypse de saint Jean illustrée par la tapisserie d’Angers, commentée par Paule Amblard, 416 p., 160 euros jusqu’au 31 janvier 2011.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°631 du 1 janvier 2011, avec le titre suivant : <em>L’Apocalypse de saint Jean illustrée par la tapisserie d’Angers </em>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque