Mercredi 26 janvier 2022

Livre

Coffret

L’Amour peintre

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 24 novembre 2020 - 168 mots

« Qu’as-tu fait, ah ! qu’as-tu fait, ma Julie ? tu voulais me récompenser, et tu m’as perdu […] Mes sens sont altérés, toutes mes facultés sont troublées par ce baiser mortel », Rousseau, La Nouvelle Héloïse (1761).

Guillaume Faroult, L’Amour peintre, Cohen & Cohen
Guillaume Faroult, L’Amour peintre
© Cohen & Cohen

L’amour est chose française. Courtois au Moyen Âge, il devient passionnel au XVIIIe siècle. C’est à ce dernier amour que Guillaume Faroult consacre son récent livre L’Amour peintre. Mêlant les grands textes de Diderot, Rousseau ou Voltaire, aux peintures de Boucher, Fragonard, Natoire, Greuze, Troy et, bien sûr, Watteau (l’inventeur de la fête galante), le conservateur en chef au département des peintures du Louvre consacre une importante étude à l’imagerie érotique en France au XVIIIe siècle, dans la peinture, les grands décors, la gravure et l’illustration licencieuse. Passionnant, écrit dans une belle langue, ce magnifique ouvrage sous coffret affirme la richesse et la beauté du – pourtant mal-aimé – XVIIIe siècle, en même temps qu’il confirme la place des éditions Cohen&Cohen dans le petit cercle des éditeurs de beaux livres de référence.

Guillaume Faroult,
L’Amour peintre, Cohen&Cohen, 572 p., 320 ill., 120 € (jusqu’au 31 janvier 2021).

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°739 du 1 décembre 2020, avec le titre suivant : L’Amour peintre

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque